top of page
5edf608d0d0d2_pmoff_hortillons_carte_pos

Les Hortillonnages

Dans ce paragraphe, vous allez en connaître davantage sur ce lieu qui nous a tant inspiré et qui nous donne envie de travailler chaque jour. Par où commencer l’histoire des hortillonnages d’Amiens, ce lieu si unique et si magique aussi bien pour les yeux que pour l’état d’esprit.

large.jpg

Origines

Commençons par l’origine de ce mot « hortillonnages » qui vient d’ « hortillon », apparut aux alentours du XVème siècle : mot picard qui signifie jardin dans l’ancien français du Moyen-Age.
Son origine vient du mot latin « hortus » qui signifie jardin et « hortellus » qui est un petit jardin. En effet, le site est connu pour ses terres très riches (terre noire) qui ne ressemble à aucune autre terre ; ce qui a toujours attiré les maraîchers depuis la nuit des temps.

Histoire

On voit apparaître les premiers textes qui attestent de l’existence des hortillonnages dans les années 1492 ; mais une légende raconte que la Cathédrale d’Amiens a été construite sur un champ d’artichauts offert par un couple de pieux hortillons (le couple serait visible en sculpture sur la cathédrale d’Amiens d’après la mythologie amiénoise)
Un autre acteur de l’histoire a fait connaître ce site, notamment Louis XI qui l’a surnommé : la « Venise du Nord » ; ce nom est toujours utilisé aujourd’hui pour décrire ce site qui en fait l’un des plus beau au monde et où le temps semble s’être arrêté (PS : nous ne sommes pas chauvins !).

image_edited.jpg
800px-Hortillonnages_d'Amiens.jpg

Maraichage

La ville d’Amiens entourée de murailles jusqu’au XVIIIème siècle était difficile d’accès pour les maraîchers qui venaient vendre leurs légumes. L’accès à la ville se faisait uniquement en barque (la célèbre barque à cornet) dessin par le Canal du Hoquet, seule porte d’entrée pour les hortillons qui devaient s’acquitter d’un droit de passage pour vendre leurs légumes sur le marché. A cette époque les hortillonnages s’étendaient sur plus de 10 000 hectares.
Aujourd’hui, il reste seulement 7 Hortillons qui cultivent les terres sur 20 hectares, alors qu’en 1906, 300 hectares était cultivés par 950 hortillons.

Aujourd'hui

Mais ce spectacle peut être admiré autant d’années plus tard grâce au photographe Nisso Pélossof et l’Association pour la protection et la sauvegarde du site des hortillonnages qui dans les années 1970 ont résisté pour mettre fin aux construction massives. Ils ont permis la protection de ce lieu qui était voué à disparaître en raison des campagnes d’urbanisation de l’époque (encore merci à eux !).
Les hortillons sont maintenant visibles sur les communes d’Amiens, Rivery, Camon, Longueau et Lamotte-Brebière où l’on peut voir les jardiniers du dimanche à l’imagination débordante qui ont remplacé les maraîchers.

IMG_7207_edited.jpg
IMG_3092_edited.jpg

Faune et Flore

Ce paradis est riche au niveau de sa faune et de sa flore incroyable. Au détour d’une jolie cabane ou d’un étang, vous pourrez croiser le héron cendré, le cormoran, les poules d’eau, les colverts, les foulques, les oies, les cygnes, les rats musqués, les grenouilles et sous l’eau des brochets, des perches, des anguilles, des gardons, des goujons ; toutes ces espèces que nous croisons rarement sur un même lieu.

Arbres hortillonnages
Bateau Hortillons
Kiosque des hortillonnnages
Tourbière
Carte Postale ancienne Hortillonnages
Hortillonnages
bottom of page